C'est un rendez-vous à St-Albert en 2015!

Un pilier de la francophonie se joint au Village d’antan franco-ontarien (VAFO)

Par Danielle Carrière-Paris

C’est avec enthousiasme que Jean-Marc Lalonde, ex-député provincial de Glengarry-Prescott-Russell, conseiller municipal de la Cité de Clarence-Rockland, récipiendaire du Prix du Pilier de la francophonie et nominé au sein de l’Ordre du Canada, s’est joint au Conseil d’administration du VAFO.

En effet, celui qui a œuvré pendant de nombreuses décennies à la défense de la minorité francophone en Ontario se dit prêt à relever ce nouveau défi de taille.

On se rappellera que le VAFO cherche à reproduire un village typique des années 1850 à 1920 dans l’Ontario français sur un site à proximité de la fromagerie St-Albert.

Bien qu’une révision des échéanciers du projet ait été nécessaire en raison des difficultés financières reliées à des demandes de subventions, les compétences de monsieur Lalonde dans l’arène politique provinciale et municipale, seront certes de véritables atouts dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.

Robert Laplante, Président du VAFO et autres instigateurs du projet, sont confiants que le projet sera mené à bien, grâce à l’indispensable appui du public et l’engagement d’illustres personnages tels que monsieur Lalonde et les ambassadeurs de cette initiative : l’ex-commissaire canadienne aux langues officielles, Dyane Adam, et l’ancien entraîneur des Sénateurs et du Canadien, Jacques Martin.

Pour plus de détails concernant le VAFO et / ou pour devenir partenaire de ce projet, veuillez communiquer directement avec Robert Laplante à (presidence@vafo.ca).

Le club Richelieu Embrun remet un chèque de 5000$ au Village d’Antan Franco-ontarien (VAFO)

Le président du conseil d’administration du Village d’Antan , Robert Laplante, était de passage au bureau de Francis Drouin, le député fédéral de la circonscription Glengarry-Prescott-Russell, pour une mise à jour sur le projet du Village d’Antan et pour solliciter l’appui financier du gouvernement nouvellement élu.

Le club Richelieu Embrun a profité de l’occasion pour démontrer sa solidarité au projet en remettant un chèque de 5000$ au projet du VAFO des mains de son président Marc Ryan et d’une des directeurs du club Mariette Perras. Gilles Gratton, vice-président de l’Association Richelieu Fondateur, a également partagé avec notre député l’intention de l’ARF de s’associer au Village d’Antan avec une collecte de fonds majeure auprès des clubs Richelieu pour commanditer le Parc Richelieu à l’intérieur du Village d’Antan.

Le Village d’Antan Franco-ontarien qui sera construit à St-Albert dans l’est ontarien veut reconstituer un village franco-ontarien typique de la fin du 19e siècle jusqu’au début du 20e (de 1850 à 1917). Il veut préserver, mettre en valeur et diffuser le patrimoine culturel franco-ontarien par l’établissement et l’exploitation d’un musée-village et d’un centre d’interprétation historique qui sera mis à la disposition de nos écoles pour appuyer l’enseignement de l’histoire en mettant l’accent sur la contribution de nos ancêtres.

Le club Richelieu de Cornwall devient PIONNIER du Village d’antan franco-ontarien

Le Village d’antan franco-ontarien (VAFO), qui aura pour mission de préserver, mettre en valeur, promouvoir, célébrer et diffuser le patrimoine culturel franco-ontarien, vient tout juste d’établir un nouveau partenariat.

En effet, François Bazinet, Trésorier du Club Richelieu de Cornwall a remis à Robert Laplante, Président et Yvon Bourgeois, Vice-président du VAFO un chèque au montant de 1 000$.  Il s’agit du premier chèque d’une série de trois, qui sera émis sur une base annuelle.  En appuyant ainsi concrètement le projet de développement, le Club Richelieu devient « Pionnier » du VAFO.

À ce propos, le Président du Club Richelieu de Cornwall, Richard Lalonde a tenu à préciser que, « Le club Richelieu de Cornwall est fier de participer au projet du Village d’antan franco-ontarien; ce geste vient concrétiser une des priorités du club Richelieu, soit la promotion de la langue française et des cultures qui la font vivre et qui l’animent ».

 

Personnes-ressources
Club Richelieu de Cornwall                                                                Village d’antan franco-ontarien
Richard Lalonde                                                                                        Robert Laplante
613 932-1364                                                                                              613 446-0330

Signez la demande d’engagement adressée à nos gouvernements!

Le Village d’antan franco-ontarien est une initiative par et pour la communauté.  Il faut que nos gouvernements s’engagent et appuient un tel projet d’envergure afin qu’il atteigne son plein potentiel.

Nous sommes une communauté, une grande famille fière et forte; rassemblons nous pour aujourd’hui mais surtout pour les générations futures. 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour signer la demande d’engagement adressée à nos gouvernements afin qu’ils appuient concrètement le Village d’antan franco-ontarien :

http://vafo.ca/fr/demande-dengagement-a-nos-gouvernements/

Merci de votre appui,

L’équipe du Village d’antan franco-ontarien

AVIS DE RECHERCHE : Bâtiments et artéfacts

ST-ALBERT – Le 16 mai 2013 – Le Village d’antan franco-ontarien (VAFO) se veut un musée-village vivant, unique en son genre en Ontario, et un centre d’interprétation du riche patrimoine de l’Ontario français.  De plus, le musée-village aura une importante vocation de développement touristique et économique afin de contribuer concrètement à la vitalité de toute la province. 

Son ouverture officielle, tout près de la Fromagerie de St-Albert, est prévue pour l’été 2015, dans le cadre des commémorations des 400 ans de présence française en Ontario.

Pour réaliser ce projet, le Village d’antan franco-ontarien lance un appel aux individus, familles, gens d’affaires et organismes francophones et francophiles de l’Est ontarien pour des édifices bâtis entre 1850 et 1915, de tous genres, afin qu’ils soient immortalisés dans le musée-village.  Voici quelques exemples d’édifices recherchés :

  • chapelle
  • gare
  • moulin à scie
  • cabane à sucre
  • croix de chemin
  • maisons ancestrales
  • magasin général
  • atelier de forgeron et/ou de cordonnier
  • boucherie
  • boulangerie 
  • bâtiments agricoles
    • grange
    • remise
    • étable
    • porcherie
    • laiterie
    • séchoir à houblon
    • poulailler
    • etc.
  • fromagerie
  • beurrerie
  • tout autre édifice qui pourrait intéresser le Village d’antan franco-ontarien.

Afin de bien capturer cette période du tournant du XXe siècle, le Village d’antan franco-ontarien est également à la recherche d’artéfacts datant de 1850 à 1915, tels que :

  • meubles
  • outils
  • vêtements
  • pierres tombales
  • monuments
  • statues
  • accessoires
  • autres objets essentiels et indicatifs du style de vie de l’époque.

Immortalisez votre patrimoine familial en participant à ce projet culturel exceptionnel! 

 

Pour plus d’information, veuillez contacter :

 

Benoit Duquette

Chargé de projet

Village d’antan franco-ontarien (VAFO)

 

Courriel : bduquette@vafo.ca

Téléphone : (613) 294-7878

Site web www.vafo.ca

 

Suivez nous sur Facebook et Twitter!

 

Cliquez ici pour télécharger le communiqué en format PDF

L’ambassadrice du Village d’antan franco-ontarien fait appel à votre fibre de générosité

Par:  Danielle Carrière-Paris

Dyane Adam, fille d’Anna Tessier-Dit-Lavigne et d’Albert Adam, a appris très tôt dans la vie l’importance du partage, de la compréhension et de la collaboration.  En effet, c’est au sein d’une famille de 16 enfants, que la benjamine a acquis ces importants attributs. Elle ajoute, en riant, « J’en ai eu des claques de mes grands frères… ».

La première de sa famille à embrasser le milieu académique jusqu’à l’obtention d’un doctorat, madame Adam reconnaît que c’est au sein de son petit patelin natal de Casselman, dans l’Est ontarien, qu’elle a développée ce goût d’apprendre et de réussir. Elle tient à souligner, dans ce contexte, la précieuse contribution de sa mère et de sa nombreuse descendance à l’ensemble la société franco-ontarienne.

Au cours de sa carrière, Dyane Adam, psychologue, professeure, recherchiste et auteure a œuvré en faveur de la condition féminine, de la santé et de l’éducation, de la reconnaissance des droits de la minorité linguistique francophone ainsi que pour assurer le bilinguisme  au sein du gouvernement canadien à titre de Commissaire canadienne aux langues officielles de 1999-2006.

Aujourd’hui retraitée, cette femme de conviction est ambassadrice pour le Village d’antan franco-ontarien (VAFO).  Elle dit avoir accepté ce rôle important avec fierté, afin de continuer de s’épanouir, mais surtout, pour  permettre aux franco-ontariens de se tourner vers l’avenir.  Elle précise que pour se faire, « …un peuple doit connaître son histoire et la contribution et les sacrifices de celles et ceux qui l’ont précédé… »  Elle ajoute, de plus, «… il faut reconnaître d’où on vient pour savoir où on va…».

Le projet grandiose offrira certes bientôt au peuple franco-ontarien, son histoire par l’entremise d’un musée-village vivant, unique en son genre en Ontario, et un centre d’interprétation du riche patrimoine de l’Ontario français. Assumant le déroulement prévu, la première phase de ce projet, qui reproduira un village à l’image des villages de jadis dans l’Est ontarien, sera complétée en mai 2015.  Les deux phases subséquentes, devraient permettre d’intégrer des éléments qui représenteront les Franco-ontariens du Nord et d’ailleurs en Ontario.

Dans le contexte de la campagne de financement de ce projet d’envergure, madame Dyane Adam invite francophones et francophiles à être généreux, à se mobiliser et à devenir « pionniers » du Village d’antan.

Pour plus de détails à cet égard, vous êtes invités à consulter le site web suivant:  http://vafo.ca/fr/a-propos/nos-partenaires/partenaires-pionniers/ ou à communiquer directement avec Linda Lauzon au 613-276-6363.

Le Village d’antan franco‐ontarien réagit à l’incendie de la Fromagerie St‐Albert

C’est avec consternation que tous les membres du conseil administration, des comités permanents et de l’équipe du Village d’antan franco-ontarien ont appris que les édifices de leur partenaire officiel, la Fromagerie St-Albert, ont été la proie des flammes hier, le dimanche 3 février 2013.

« C’est avec grande tristesse que j’ai appris l’incendie de la Fromagerie St-Albert, souligne Dyane Adam, ambassadrice du Village d’antan franco-ontarien. En tant que Franco-Ontarienne ayant des racines profondes dans l’Est ontarien, et plus particulièrement dans le village de St-Albert où mes ancêtres Adam se sont établis, je connais la détermination des gens de cette région et je suis convaincue qu’ils portent déjà leur regard vers  l’avenir, ajoute-t-elle. »

« La Fromagerie St-Albert a une place bien spéciale dans les coeurs des Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens, affirme Jacques Martin, ambassadeur du Village d’antan franco-ontarien. Tout comme la communauté franco-ontarien, les membres de l’équipe de la Fromagerie St-Albert sont des combattants et je suis certain que nous mangerons encore de l’excellent fromage St-Albert avant longtemps, ajoute-t-il. »

« Depuis 1894, la Fromagerie St-Albert est une source de fierté pour la francophonie ontarienne et un moteur de développement économique pour tout l’Est ontarien, déclare Robert Laplante, président du conseil d’administration du Village d’antan franco-ontarien. Même s’il s’agit d’un défi de taille, cet incendie n’est pas le premier obstacle rencontré par les dirigeants de la Fromagerie St-Albert dans ses quelques 120 années d’histoire et nous sommes persuadés que ce monument de notre patrimoine culturel reprendra très bientôt sa place au sein de notre communauté, poursuit-il. »

Pour visionner une capsule historique sur la Fromagerie St-Albert, veuillez visiter le lien YouTube suivant : http://www.youtube.com/watch?v=BzlHzcJFfiY

Pour de plus amples renseignements :

Linda Lauzon      
Chargée du développement
613-276-6363

DYANE ADAM

Originaire de Casselman, Dyane Adam a été commissaire aux langues officielles du Canada de 1999 à 2006. Psychologue et universitaire respectée, elle est reconnue comme une guerrière qui a défendu les droits des femmes et des minorités francophones au pays. Elle a été nommée membre de l’Ordre du Canada en juillet dernier pour son apport en tant que défenseure de la justice sociale et son soutien des droits des francophones à l’échelle nationale.

JACQUES MARTIN

Natif de Saint-Pascal-Baylon, Jacques Martin a été entraîneur-chef dans la Ligue nationale de hockey (LNH) de 1986 à 2011. Il a dirigé les équipes des Blues de St-Louis, des Panthers de la Floride, des Canadiens de Montréal et des Sénateurs d’Ottawa. Analyste très convoité dans le monde du hockey professionnel, Jacques Martin s’est joint récemment à l’équipe de TVA Sports comme animateur de la nouvelle émission de hockey Le Premier Trio. Philanthrope reconnu, il s’est impliqué auprès de plusieurs projets communautaires franco-ontariens depuis le début de sa carrière professionnelle.

Qu’est-ce que le Village d’antan franco-ontarien?

La mission du Village d’antan franco-ontarien est de préserver, mettre en valeur, promouvoir, célébrer et diffuser le patrimoine culturel franco-ontarien par l’établissement et l’exploitation d’un musée-village et d’un centre d’interprétation historique multidisciplinaire qui se veut également un outil de développement économique, touristique et communautaire pour l’Est ontarien.
Le Village d’antan franco-ontarien consistera principalement en une vingtaine de bâtiments d’époque reconstituant fidèlement un village franco-ontarien typique de la période allant de 1850 à 1915. En plus des installations du musée-village, de l’animation historique et des activités auxquelles on pourra s’adonner, les visiteurs y retrouveront, entre autres, un pavillon principal avec deux salons d’expositions, un marché frais et des boutiques d’artisans et de produits locaux du terroir.

Cliquez ici pour voir le communiqué original en format PDF.

Court métrage promotionnel maintenant sur YouTube!

L’équipe du Village d’antan franco-ontarien (VAFO) est heureuse de lancer officiellement son court métrage promotionnel sur YouTube.

Cette production est inspirée d’une lettre authentique du jeune Frédéric Séguin datant de la fin du 19esiècle, laquelle relate l’exil forcé de sa famille dans l’Est ontarien.

« La famille de Frédéric Séguin représente la réalité de centaines de familles canadiennes-françaises qui ont quitté le Québec pour bâtir une vie meilleure pour les leurs », souligne Robert Laplante, président du conseil d’administration du Village d’antan franco-ontarien. « Ce court métrage représente de façon concrète les sacrifices que nos familles franco-ontariennes ont dû faire et les embûches qu’elles ont dû surmonter afin de refaire leur vie en Ontario », ajoute-t-il.

L’équipe du VAFO invite tous les francophones et francophiles à visionner ce court métrage en suivant le lien http://youtu.be/eq5liRV9tBk, ou en le visionnant ci-dessous :

Ce court métrage promotionnel sera également disponible en anglais d’ici quelques semaines.

La mission du Village d’antan franco-ontarien est de préserver, mettre en valeur, promouvoir, célébrer et diffuser le patrimoine culturel franco-ontarien par l’établissement et l’exploitation d’un musée-village et d’un centre d’interprétation historique multidisciplinaire qui se veut également un outil de développement économique, touristique et communautaire pour l’Est ontarien.

Le Village d’antan franco-ontarien, qui sera situé à St-Albert dans la Municipalité de La Nation dans l’Est ontarien, consistera principalement en une vingtaine de bâtiments d’époque reconstituant fidèlement un village franco-ontarien typique de la période allant de 1850 à 1915. En plus des installations du musée-village, de l’animation historique et des activités auxquelles on pourra s’adonner, les visiteurs y retrouveront, entre autres, un pavillon principal avec deux salons d’expositions, un marché frais et des boutiques d’artisans et de produits locaux du terroir.

L’ouverture du Village d’antan franco-ontarien est prévue en mai 2015 dans le cadre de l’année officielle des commémorations des 400 ans de présence française en Ontario, tel qu’annoncé par le gouvernement de l’Ontario.

Cliquez ici pour voir le communiqué original en format PDF.

< Retour

Dyane Adam et Jacques Martin, ambassadeurs du Village d’antan franco-ontarien

ST-ALBERT – Le conseil d’administration du Village d’antan franco-ontarien (VAFO) est très heureux d’annoncer la participation de Mme Dyane Adam et de M. Jacques Martin à titre d’ambassadrice et ambassadeur du projet jusqu’en 2015. En plus d’être les porte-étendards du projet, Mme Adam et M. Martin seront notamment au coeur d’une vaste campagne de financement qui sera lancée le 5 novembre prochain.

De par leur engagement, les nouveaux ambassadeurs du Village d’antan franco-ontarien démontrent qu’ils ont à coeur le succès de ce projet rassembleur pour la communauté francoontarienne.

Originaires de l’Est ontarien, ces deux personnalités ont gardé un profond attachement à leurs racines franco-ontariennes. Ils n’ont donc pas hésité un seul instant à prêter main forte à l’équipe du Village d’antan franco-ontarien, lequel se veut un des projets phares des commémorations des 400 ans de présence française en Ontario.

« Le Village d’antan franco-ontarien est un projet rassembleur, un produit touristique francoontarien unique et novateur, mais surtout, il sera un des legs les plus importants du 400e  », a déclaré M. Robert Laplante, président du conseil d’administration du VAFO. « C’est un honneur pour la communauté franco-ontarienne dans son ensemble que ces deux personnalités bien connues et toutes deux issues d’un milieu rural franco-ontarien aient accepté de devenir ambassadeurs de ce projet et de contribuer concrètement à son succès », a-t-il ajouté.

« J’ai accepté le rôle d’ambassadrice de ce projet car pour survivre, continuer à s’épanouir et surtout se tourner vers l’avenir, un peuple doit connaître son histoire et la contribution et les sacrifices de celles et ceux qui l’ont précédés »,  a précisé Dyane Adam.

« Je suis fier d’être associé au Village d’antan franco-ontarien car ce projet correspond à mes valeurs. Il est le symbole de ma culture et il me représente », a fait valoir Jacques Martin.

L’ouverture du Village d’antan franco-ontarien est prévue en mai 2015 à St-Albert, dans l’Est ontarien, dans le cadre de l’année officielle des commémorations des 400 ans de présence française en Ontario, tel qu’annoncé par le gouvernement de l’Ontario.

Cliquez ici pour en savoir plus au sujet de nos ambassadeurs.

Cliquez ici pour voir le communiqué original en format PDF.

< Retour

Avis de recherche : Bâtiments et artéfacts

ST-ALBERT – Le Village d’antan franco-ontarien (VAFO) se veut un musée-village vivant, unique en son genre en Ontario, et un centre d’interprétation du riche patrimoine de l’Ontario français. De plus, le musée-village aura une vocation de développement touristique et économique afin de contribuer concrètement à la vitalité de toute la province.

Son ouverture officielle, tout près de la Fromagerie de St-Albert, est prévue pour l’été 2015, dans le cadre des célébrations des 400 ans de présence francophone en Ontario. Pour réaliser ce projet, le Village d’antan franco-ontarien lance un appel aux individus, familles, gens d’affaires et organismes francophones et francophiles de l’Est ontarien pour des édifices bâtis entre 1850 et 1915, de tous genres, afin qu’ils soient immortalisés dans le musée-village. Voici quelques exemples d’édifices recherchés :

– maisons ancestrales
– bâtiments de ferme (grange, étable, porcherie, laiterie)
– séchoir à houblon
– remises
– fours à pain
– bâtiments à vocation religieuse (chapelle, presbytère, couvent)
– école
– magasin général
– atelier de forgeron et de cordonnier
– hôtel
– boucherie
– cabane à sucre
– boulangerie
– bureau de poste
– gare
– moulin à scie
– beurrerie et fromagerie
– croix de chemin
– tout autre édifice qui pourrait intéresser le Village d’antan franco-ontarien.

Afin de bien capturer cette période du tournant du XXe siècle, le Village d’antan franco-ontarien est également à la recherche d’artéfacts tels que :

– meubles
– outils
– vêtements
– pierres tombales
– monuments
– statues
– accessoires
– autres objets essentiels et indicatifs du style de vie de l’époque.

Immortalisez votre patrimoine familial en participant à ce projet culturel exceptionnel.

Pour plus d’information, veuillez contacter :

Benoit Duquette
Chargé de projet
VAFO – Village d’antan franco-ontarien
Courriel: agent@vafo.ca

Cliquez ici pour voir le communiqué original en format PDF.

< Retour